Hervé Grélard, Chef de file UDI Nantes, Anne-Sophie GUERRA, Conseillère générale et Conseillère municipale, et Yasmine GHENAI, Conseillère municipale et Présidente des jeunes UDI 44, réagissent à la polémique liée à l’initiative des élus du conseil académique de la vie lycéenne  intitulée : « ce que soulève la jupe ». Cette initiative, fruit d’une réflexion au sein d’une commission « discrimination-citoyenneté » pour imaginer des actions de lutte contre le sexisme, consiste à inviter les garçons et filles qui le souhaitent à porter une jupe, ou un autocollant « je lutte contre le sexisme, et vous ? », le vendredi 16 mai.

« Attachés à la lutte contre toutes les formes de discrimination, nous refusons l’amalgame fait entre le sexisme et la “théorie du genre”. Si nous exprimons la plus grande réserve sur la “théorie du genre”, force est de constater que le sexisme est une forme de discrimination très répandue et que sa banalisation est un fait. L’initiative lycéenne « ce que soulève la jupe », comme toutes les initiatives contre les discriminations, et même si elle peut être perçue comme maladroite, est respectable. Nous rappelons que le port de l’autocollant est à lui seul un soutien à l’action, que nul n’est contraint de porter la jupe, et que la polémique naissante n’a pas lieu d’être. Par ailleurs, cette journée d’action a le mérite de soulever le débat au sein des établissements  scolaires participants. C’est pourquoi nous apportons notre soutien à cette démarche.

Ce n’est qu’à force de fermeté dans nos convictions mais aussi de courage dans l’action que nous réussirons à combattre les discriminations ! »