Madame le Maire,

Nantes a initié un développement programmé des terrains de football synthétiques.

Ces équipements, qui présentent l’intérêt d’accueillir les équipes tout au long de l’année, sont par ailleurs sensés générer des économies sur l’entretien en comparaison de celui des surfaces gazonnées.

Toutefois, si on fait bien le calcul, ces synthétiques coûtent 60 000 € par an pendant 10 ans au terme desquels ils devront être renouvelés… Mme Isabelle Roulleau avait posé un certain nombre de questions utiles en CAO… Elle n’est plus là malheureusement pour appuyer mon interrogation sur les économies que nous prétendons réaliser en engageant ces lourds investissements.

La Fédération française de football a apparemment été sollicitée pour cofinancer le terrain gazonné synthétique. Peut-on savoir à combien s’élève son engagement et ce qu’elle pense du synthétique pour la santé des joueurs ?

 Je tiens en effet à attirer l’attention du Conseil municipal sur les nombreux produits chimiques qui entrent dans la composition de ces surfaces synthétiques, plomb et chrome en particulier.

Peu d’études toxicologiques et bactériologiques sur les effets sur la santé, surtout les plus jeunes, ont à ce jour été réalisées. Les quelques recommandations parfois faites aux joueurs qui pratiquent sur synthétique (se laver les mains avant de boire et manger, laver les vêtements de sport à part) laissent soupçonner d’autres nuisances pour la santé…

On voit aussi que l’entretien sérieux est plus onéreux qu’annoncé. Pour assainir et entretenir correctement les terrains synthétiques, il est souhaitable de procéder à des désinfections et nettoyages périodiques afin de retirer tout ce qu’un sol naturel peut, lui, digérer (peau, sang, sueur etc).

A Nantes, avons-nous pris la mesure de l’exigence sanitaire pour préserver la santé des sportifs puisqu’en France, il n’existe pas de seuil réglementaire concernant les émissions de composés organiques volatiles dégagées par les matériaux de construction ?

Avons-nous évalué le coût réel (fonctionnement et amortissement) de ces équipements et des entretiens nécessaires à leur usage ?