Madame la Présidente,

Je remarque une nouvelle fois que ce débat d’orientation budgétaire ne fait qu’effleurer le chapitre des économies de gestion dont le montant d’objectif de 4M€ va se révéler notoirement insuffisant.

Pour améliorer cet objectif, ne pensez-vous pas qu’il serait utile de préparer une véritable mise en concurrence de nos DSP internes (c’est-à-dire celles que nous passons avec des sociétés au capital desquelles la Métropole et la ville sont majoritaires) lorsque leur contrat arrive à échéance ? Comme la TAN ou NGE par exemple.

Pour nous y préparer, et en débattre lorsqu’il y aura lieu, il serait bien utile de faire procéder à un audit complet du fonctionnement de ces contrats qui sont en réalité un peu ‘passés avec nous-mêmes’ ?