Madame le Maire,

Nous nous réjouissons que la Ville apporte une aide financière aux associations du patrimoine et soutienne les projets de ravalement dans le secteur sauvegardé.

La préservation de notre héritage urbain nous semble tout à fait essentielle. Notre Groupe de la droite et du centre considère qu’il y a un devoir de mémoire de la Ville, de la forme et des paysages urbains. Une ville qui se développe, comme la nôtre, doit renforcer ses racines. S’il est normal que certaines silhouettes architecturales disparaissent au fil des aménagements et de la vie des quartiers, il est indispensable de veiller à la protection des bâtiments les plus remarquables.

Le dossier de l’Hôtel de la Duchesse Anne nous émeut en ce moment tout particulièrement. Comme beaucoup de Nantais, c’est avec une grande tristesse que nous avons vu démolir il y a quelques jours cette architecture art-déco. Elle proposait un dialogue intéressant avec le château des Ducs, le cours Saint-Pierre et la Tour LU.

Nous regrettons vivement qu’aucune solution n’ait été trouvée pour préserver cette façade et regrettons le manque de volontarisme de votre majorité sur ce dossier.

Que va devenir le site de l’Hôtel de la Duchesse Anne ? A-t-il enfin été vendu par les héritiers ? Quel projet se prépare-t-il à cet emplacement ? Avec quelles garanties de bonne intégration dans ce secteur sauvegardé ?

Pour que de nouvelles populations continuent de s’y établir, et pour que les touristes trouvent un agrément renouvelé à s’y promener, Nantes doit rester une ville de patrimoine. Les nouveautés de l’île de Nantes ne remplaceront pas mille ans d’histoire.