Madame le Maire,

Une enquête de l’Observatoire de la Vie Etudiante a révélé que près de 30% des étudiants interrogés jugent leurs ressources insuffisantes pour financer leur parcours universitaire.
Cette enquête souligne également que les étudiants recourent très peu au prêt bancaire pour financer leurs études parce qu’ils ne veulent pas démarrer leur vie adulte par un endettement. Nous n’avons pas du tout la même culture de ce point de vue que les Américains ou Canadiens.
Il faut reconnaître par ailleurs que les banques courtisent peu les étudiants.
En outre, un futur décret du gouvernement prévoit de baisser les APL de certains étudiants qui travaillent, ce que nous dénonçons tout comme les syndicats étudiants.
Nous demandons donc le renforcement du déploiement de ce micro-crédit étudiant nantais, trop peu utilisé, et sollicitons un point d’étape à l’élu en charge de cette question, M. Salecroix.