Chers collègues,

Nous voterons ce dossier, mais je profite de cette délibération pour vous interroger sur la situation de Nantes Action Périscolaire.

Lors de l’Assemblée Générale de Nantes Action Périscolaire, le Commissaire aux comptes a souhaité je cite « tirer la sonnette d’alarme » sur la situation de la structure. Une telle intervention est assez rare pour ne pas en parler aujourd’hui et ne pas lancer les réflexions pour renforcer la structure.

NAP a vu, du fait de la réforme des rythmes scolaires, son activité augmenter considérablement : + 33% sur l’accueil du soir par exemple entre 2012 et 2014.

NAP est une association loi 1901 qui gère un budget de plus de 11,5 M€ et rend un service fondamental aux familles nantaises, et je veux saluer le travail réalisé par Florence CORRE et ses équipes sous la présidence de Louisette JOLY.

Mais aujourd’hui, force est de constater que le dimensionnement de l’équipe ne permet plus d’assumer la charge de travail, la charge budgétaire (11,5 M€ de budget) et le charge salariale (plus d’un millier de salariés).

Comment la Ville compte-t-elle réagir à cette alerte ?

NAP intervient dans le cadre d’un marché public. Envisagez-vous de revoir le mode de gestion ?

Envisagez-vous une augmentation du budget de l’association et de la participation de la Ville afin de permettre à NAP de renforcer l’encadrement ?

Sur un sujet qui relève des compétences de la Ville et qui apporte un service majeur aux familles, il nous semble important d’apporter très rapidement des réponses concrètes.