Madame la Présidente,

Mes chers collègues,

Je ne vous étonnerai sans doute pas en vous disant que nous ne voterons pas cette énième hausse des tarifs. D’abord parce que l’augmentation systématique des tarifs dans un contexte de crise économique ne fait pas une politique.

Ensuite, parce que le principe même d’une hausse des tarifs tous les 6 mois pose clairement la question de la performance de gestion de la SEMITAN ?

Quelle entreprise, quel organisme revoit ses prix à la hausse tous les 6 mois ?

Cela pose également la question des efforts d’optimisation réalisés par la SEMTAN alors que l’inflation est proche de 0 ?

Pour notre part, nous considérons que cette situation est le fruit du système largement mis en place à la Métropole de quasi fausses délégations (délégation à soi-même) ? Avant de clamer partout que l’on est le meilleur, il faut accepter de s’affronter : pour le bien des usagers, nous espérons donc que le prochain contrat fera l’objet d’une mise en concurrence réelle.

Je vous remercie.