250 spécimens capturés en 3 semaines !

C’est le nombre de rats piégés entre le pont de la Tortière et la porte de la Beaujoire. soit plus de 83 rats au kilomètre.

La moyenne nationale indique 10 spécimens au Kilomètre pour les villes très infestées. Si nous nous félicitons sur la situation de la ville de Nantes en matière de développement durable, citée dans le rapport 2015 / 2016, il apparaît qu’elle n’a toutefois pas mis en place de plan de lutte contre les nuisibles que sont le ragondin et le rat musqué. A l’instar des communes de Rezé, Orvault ou Les Sorinières, nous pourrions obtenir un taux de ramassage de 2 à 3 individus au KM. La lutte contre les nuisibles par les collectivités s’inscrit dans les missions de santé publique ! Oui, il s’agit bien là d’un problème de santé publique lorsque la leptospirose envahit les berges de l’Erdre.

Nantes est tout près de la pandémie ! L’opération de ramassage de rats menée il y a quelques semaines n’était qu’un pansement sur la gangrène. Ce taux de 250 ragondins et rats musqués capturés aurait du alerter vos services sur le risque sanitaire.

Alors Mme Le maire, quel est le plan de Lutte contre les nuisibles de la ville de Nantes ?

Et par ailleurs, comptez-vous mettre en place – comme inscrit à l’ordre du jour du prochain CM de la Mairie de Saint-Herblain – un plan de lutte contre l’envahissement des frelons asiatiques ?

Je vous remercie.