DSP Accord

 

Madame le Maire,

L’accueil des enfants le mercredi et pendant les vacances est un service important pour les parents et plus particulièrement pour les femmes, puisqu’elles sont plus souvent pénalisées en cas d’absence de mode de garde.

Pouvons-nous suggérer pour la prochaine DSP, l’optimisation de l’organisation de l’accueil pour les inscriptions. Actuellement, il est nécessaire de faire la queue pendant plusieurs heures de façon récurrente.

Sur le site de l’Accord, il est mentionné que les inscriptions du mercredi matin se font indépendamment du mercredi après-midi. C’est déjà compliquer la vie des parents.
Il est mentionné que le travail des 2 parents fait partie des conditions prioritaires. Et pourtant l’année dernière, 12 familles dont les enfants fréquentaient l’accueil du mercredi matin depuis septembre, se vont vu notifier au moment des vacances de la Toussaint, que leur enfant ne pouvait plus être accueilli. C’est encore plus compliqué pour l’organisation des parents, quand l’annonce survient brutalement en cours d’année. Une seule famille avait une solution à la rentrée des vacances.

Actuellement, vous affirmez qu’il y a 300 places le mercredi matin, soit 4 % des enfants non scolarisés le matin. C’est loin d’être suffisant pour répondre aux besoins des parents qui travaillent. N’y a-t-il pas 2 poids, 2 mesures vis-à-vis des familles qui fréquentent les écoles privées ? Ce sont pourtant des Nantais comme les autres.

Par courrier, un responsable de l’Accord soulignait que la Ville bloquait le nombre de places le matin et je cite : « L’Accord doit faire actuellement 600 000€ d’économie à la demande de la Ville, qui baisse les budgets de toutes les associations ».

Alors que nous allons lancer une nouvelle DSP, pouvez-vous nous éclairer sur ce montant et sur l’équilibre financier de l’Accord ?

Je vous remercie.