“La jeunesse est plurielle et ressource, elle est un point d’appui essentiel pour construire les conditions futures du bien vivre ensemble dans la ville. Elle impose aux adultes de tenir une ligne de conduite délicate et étroite pour répondre tout à la fois aux besoins de protection et d’émancipation que requièrent les âges de l’adolescence et de la jeunesse. Il convient donc d’amener les jeunes à prendre toute leur place dans la cité, tout en étant attentif à la réduction des inégalités et à la recherche de cohésion sociale… “ Ce ne sont pas mes mots, mais simplement l’exposé de la délibération.  

Nous sommes le jeudi 1er juin, il est 15h quartier de Bellevue quand un drame se produit. 

Dans le bas de la rue Romain-Rolland, un jeune homme roulait sans casque pour amuser ses amis… en tournant à gauche en direction de la rue de l’Adour, il entre en collision avec une voiture. Vite hospitalisé, il succombera à ses blessures dans les heures qui suivent. 

Il s’appelait Wesley, il avait 23 ans et il était nantais. Je tenais ici à lui rendre hommage. 

Dans certains quartiers comme celui de Bellevue, les jeunes, les 18-25 ans notamment, se plaignent du peu d’activités qui leur sont proposées par la ville. 

En tant qu’élue, je souhaite ici rappeler qu’il nous incombe à tous d’assurer notre mission de prévention vis-à-vis de tous ces jeunes et des comportements dangereux, voire mortels qui peuvent s’en suivre.