Conseil Métropolitain du 22 juin 2018 – Marc Reneaume

Délib n° 46 -COMPTE ADMINISTRATIF 2017

Les fondamentaux restent corrects, mais la politique économique et financière reste obsolète: des effets d’annonce lors du budget qui ne se traduisent pas en réalité dans les comptes de l’année.

– 4 ans que le monde change à toute vitesse, mais pas vous,

– et 4 ans que l’on tente de vous alerter sur l’immobilisme de votre politique, mais…

Problème d’écoute? de compréhension entre nous? ou de conformisme facile?

Deux exemples:

1- des budgets à la réalité de votre action

Recettes de fonctionnement : BP 718M. CA 740M

Dépenses de fonctionnement : BP 571M. CA 559M

d’où Épargne brute : BP 147M. CA 180,6 M.

Or, l’épargne brute était déjà de 180M au CA 2016: soit un taux d’épargne brute qui baisse de 3,5% en 2017.

Recettes sous-estimées et dépenses sur-estimées ne font pas un budget sincère.

La réalité est encore beaucoup plus modeste si l’on regarde les investissements effectués dans l’année / ceux annoncés pour l’année:

  • 375M annoncés au BP en claironnant

  • 293M effectués en réalité, et pourtant un montant totalement faux (329M) affiché par la Présidente dans son éditorial du rapport financier.

Depuis 4 ans, vous vous préoccupez plus de votre communication que de l’avenir des habitants de Nantes Métropole.

2- Que cachent ces fondamentaux corrects et vos “erreurs” de communication ?

La grandeur du Service public ce n’est pas d’être public, c’est d’assurer les habitants de notre Métropole de leur efficacité. C’est-à-dire le meilleur service au meilleur coût.

Alors est-ce le cas lorsque votre politique consiste à fonctionner “entre soi” dans beaucoup de domaines du quotidien de nos concitoyens ?

– quand votre société de transport public est la seule à vous remettre une offre à la fin de son contrat?

– et quand son Président n’est autre que le grand argentier de la Métropole?

– quand vous modifiez en catimini les statuts de votre gestionnaire de parking publics

   pour ne pas la mettre en concurrence ?

– quand vous vous auto-fabriquez avec elle (c-à-dire vous-même) une cagnotte de 12M€/an en lui autorisant des tarifs prohibitifs? avec 53% de marge?

– ou quand vous confiez des millions sans appel d’offres à Pick up Production pour réaliser des œuvres …éphémères?

Le résultat de cette politique “d’entre soi” que vous voulez nous cacher c’est, depuis le début du mandat:

  • 90 M€ de prélèvements fiscaux supplémentaires 

  • et 230 M€ d’emprunts nouveaux souscrits.

C’est-à-dire exactement ce qu’il faut éviter pour l’avenir.

Notre vision de la grandeur du service public n’est décidément pas la vôtre.

Vous nous gavez de “TRANSITIONS” numérique, écologique, énergétique, démocratique même.

Mais vous en oubliez une, c’est la transition politique: celle que nous vous préparons pour 2020 afin que nos concitoyens puissent enfin y voir clair.

Parce qu’en 2020, quand vous serez minoritaires, nous aurons cette double exigence que vous n’avez pas et qui consiste tout simplement:

– à vous écouter de temps en temps au cas où nous serions tentés nous aussi par le

conformisme facile,

– et surtout à regarder la réalité en face pour préparer l’avenir, et le partager avec nos concitoyens.