Evacuation du square Daviais: et maintenant?

Après plusieurs semaines de refus, le Maire de Nantes s’est finalement résolue à demander l’évacuation du square Daviais. Cette démarche était nécessaire compte-tenu de la situation déplorable, dans laquelle vivaient ces personnes, entassées dans des tentes et privées de tout. Comme nous l’avions déjà souligné, leur mise à l’abri était une priorité immédiate.

Que va t-il se passer maintenant ?

Nantes est devenue aujourd’hui la 3èmeville de France,  en terme de migrants présents sur son territoire, derrière Paris et Calais.

Deux éléments peuvent expliquer cette situation :

– La vision politique du Maire de Nantes qui prône l’accueil inconditionnel de tous les candidats à l’exil a crée les conditions de la crise de Daviais. On entend le Maire de Nantes demander la création nécessaire de places en CADA, mais elle passe sous silence la situation des personnes déboutées du droit d’asile

– Depuis plusieurs années notre ville est devenue le symbole du laxisme et du laisser aller des pouvoirs publics : de la ZAD de Notre-Dame des Landes aux émeutes urbaines, en passant par l’occupation illégale de l’Université et les manifestations violentes.

Il  faut aujourd’hui avoir le courage d’un message politique clair : « se donner les moyens d’accueillir convenablement les réfugiés politiques et raccompagner dans leur pays ceux qui, déboutés du droit d’asile, ne pourraient plus connaître alors que clandestinité et précarité ».