CONSEIL METROPOLITAIN du 5 octobre 2018 – Délibération 11 – Explosion des coûts

Intervention Laurence GARNIER

Madame la Présidente,

Tout au long de cette journée, vous nous proposez d’approuver des rallonges budgétaires.

On constate depuis plusieurs conseils métropolitains une hausse quasi systématique des projets que vous portez.

Sur ce seul conseil métropolitain, on est à près de 30 millions d’euros de surcoûts :

  • CETEX Vertou : + 5 M€ et encore sur ce premier projet, on veut bien entendre que vous fassiez évoluer les choses et qu’on se retrouve dans une configuration très différente de ce qui était anticipé intialement.
  • Modernisation de la ligne 1 entre Commerce et médiathèque : + 4,4 M€, 41% d’augmentation, évolution de nature exogène, la nouvelle DSP augmente les coûts, Monsieur Affilé a déployé beaucoup d’énergie pour expliquer ces coûts.
  • Usine de production d’eau potable : +7,1 M€, 10% d’augmentation
  • Préparation de l’assiette foncière du CHU +2,8M€ à ajouter aux nombreux surcoûts de l’hôpital que la presse nationale appelle le plus cher de France.
  • Transferts du MIN : +8M€, + 5%, rappelons que le projet est passé d’une première estimation à 80 M € puis à 148M€ l’année dernière, pour arriver aujourd’hui à 156M€, soit un quasi doublement de l’enveloppe initiale.
  • Centre technique Janvraie : + 1,4 M€ : + 36%.

Total : 27,8 M€ de surcoût. Somme dont nous avons pris soin de retrancher quelques économies réalisées sur le renouvellement du SAE Tramway.

Nous ne sommes ni naïfs, ni ignorants du mode de fonctionnement des collectivités. On sait bien que les enveloppes peuvent être amenées à évoluer. Mais des hausses de 20% en moyenne, jusqu’à 41% pour la ligne 1, c’est déplorables tant pour les finances que pour l’image de notre collectivité.

On donne l’impression qu’on joue avec l’argent des Nantais et des habitants de la métropole à coups de dizaines de millions d’euros.

Je ne sais pas si c’est de l’incompétence ou un irrespect complet de l’argent des habitants de notre métropole, peut être un peu des deux, ou aucun des deux. Après tout on n’en sait rien puisque l’on est soigneusement tenu à l’écart des instances de gouvernance de la métropole, ce qui conduit à une opacité totale de votre gestion des dossiers métropolitains.

Quoi qu’il en soit, et même si nous soutenons sur le fond un certain nombre de ces projets, nous ne voterons pas ces enveloppes budgétaires supplémentaires, à l’exception de celle du CETEX de Vertou, pour les raisons que j’ai précisées tout à l’heure.

Nous vous remercions donc de procéder à une dissociation de vote sur ces deux dossiers.