Conseil municipal du  12 octobre 2018

Délib n° 7. Nantes Nord – Intervention de Laurence Garnier

Je saisis l’occasion de cette délibération pour vous demander un premier bilan de l’action de la municipalité dans les quartiers nantais suite aux émeutes urbaines qui ont eu lieu au Breil en juillet dernier. 

D’abord pour vous demander où nous en sommes en termes de sécurité.

On vient de vivre un été compliqué, même si je vous ai entendu dire sur France Bleue début septembre que l’été avait été calme selon vous. Manifestement il en faut beaucoup pour troubler votre tranquillité.

-> Nous entendons de plusieurs sources différentes que la situation est à nouveau très tendue dans les quartiers du Breil, de Malakoff, Bellevue et Dervallières. Pouvez-vous nous dire ce qu’il en est ?

-> La presse a relaté récemment l’ampleur des trafics d’armes dans les quartiers nantais. Qui se passe est grave, on voit de jeunes aujourd’hui à Nantes qui sortent une arme de gros calibre pour un oui ou pour un non. Les échanges de coups de feu qui étaient rarissimes il y a encore quelques années se multiplient dans nos quartiers.

Qu’est-ce-que vous faites avec l’Etat pour lutter contre ces trafics ?

Plus largement, la question de la sécurité est en train de devenir la question n.1 à Nantes. Vous aviez beaucoup promis, aujourd’hui les résultats ne sont pas là.

Rien n’est réglé dans les quartiers nantais et tout le monde ici le sait parfaitement.
Le département de Loire-Atlantique est celui où la criminalité a le plus augmenté : + 15% en 5 ans.

Le vice-procureur de la République a évoqué récemment dans Ouest France la hausse spectaculaire des violences crapuleuses à Nantes.

-> Le 1er ministre Edouard Philippe s’est engagé à envoyer rapidement des renforts policiers à Nantes. Ou en êtes-vous sur ce dossier ? Combien en attendez-vous et combien sont déjà arrivés ?

-> Dernier point, vous avez annoncé avoir mis en place des mesures d’indemnisation pour les victimes qui ont vu leurs biens dégradés ou leurs voitures brûlées. Beaucoup de Nantais nous ont remonté la complexité des procédures mises en œuvre. Pouvez-vous nous dire combien de dossiers vous avez reçu et combien de Nantais ont été indemnisés. 

Merci pour vos réponses.