CONSEIL METROPOLITAIN du 7 décembre 2018

Transports – Plan de déplacements urbains

Il y a un certain nombre d’éléments intéressants dans ce PDU mais aussi un certain nombre de problèmes qui ne sont pas réglés. D’abord le bilan du précédent PDU qui est très mitigé.

  • Il y a eu une augmentation conséquente de la marche à pied, à la fois écologique et excellente pour la santé.
  • Concernant les déplacements automobiles, ils continuent à augmenter nettement en valeur absolue même si leur part dans l’ensemble des déplacements a diminué.
  • Pour le vélo et le covoiturage, les résultats sont loin d’être à la hauteur des objectifs fixés. On est passé de 2% à 3% alors que l’objectif était de 12% sur le précédent PDU.

Le nouveau PDU porte des objectifs ambitieux en matière de covoiturage, c’est très bien, notamment en reprenant l’idée de voies réservées que nous avions déjà proposée. C’est une bonne mesure et nous saluons cette décision qui était la seule à même de développer le covoiturage dans l’agglomération.

Il reste beaucoup de problèmes qui font le quotidien des Nantais et auxquels le PDU ne s’attaque pas, ou alors très peu :

  • La question de l’inondation du périphérique. Bien sûr cela relève de l’Etat mais les Nantais s’en fichent. A chaque orage un peu violent, tout Nantes est paralysée, que fait on sur ce dossier ?
  • Des embouteillages qui augmentent tous les jours ; la presse s’en est fait l’écho régulièrement. Les Nantais et les habitants de l’agglo perdent chaque jour un temps précieux.
  • L’absence de réponse sur la question des franchissements de Loire, vous nous parlez de « projets potentiels de franchissement » de « ne pas empêcher dans le futur la réalisation d’un nouvel ouvrage de franchissement », mais on ne voit pas un grand volontarisme de votre part.
  • Un réseau de transports en commun qui est maintenant parmi les plus chers de France, alors qu’en 2008 il était dans la moyenne des villes de + 100 000 habitants. C’est un véritable élément de dissuasion pour les habitants de l’agglomération.

Il y a de bonnes choses mais aussi de vrais points noirs, parce que les élus votent de grands plans stratégiques, mais concrètement aujourd’hui les habitants ne voient pas d’amélioration et rien n’indique que ce PDU améliorera la situation à horizon 2027. Nous nous abstiendrons donc sur cette délibération.